Schlagwort-Archive: chômage

Présentation du livre „Social Europe: A Dead End“ à Berlin

social europe arnaudLe Centre Marc Bloch vous invite à la présentation du livre „Social Europe: A dead end“ le jeudi 21 avril 2016 à 18 heures au Centre Marc Bloch (Friedrichstrasse 191 – 10117 Berlin).

Ce livre sera présenté par ses deux co-auteurs : Arnaud Lechevalier (Maître de conférences à l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, chercheur associé au Centre Marc Bloch) et Jan Wielghos (Europa-Universtät Viadrina, Wissenschaftlicher Koordinator des  Institut für Transformationsstudien). Cette discussion aura lieu avec Christian Joerges (Hertie School of Governance) et sera animée par Timm Beichelt (Europa-Universität Viadrina).

Dans le contexte de la crise de l’euro et de sa gestion actuelle, la « longue route vers l’Europe sociale » a débouché sur un cul-de-sac. Cet ouvrage collectif explore, dans une perspective internationale et de manière interdisciplinaire, les processus et les forces motrices à l’origine de cette trajectoire. Il examine également les principales conséquences sociales de la crise de la zone euro.

Présentation du livre „Social Europe: A Dead End“ à Berlin weiterlesen

Le „chômage BIT“ : comparaison facile, comparaison fragile ?

Chaque pays dispose d’une mesure administrative du chômage, inscrite dans des conventions nationales de rapport à l’emploi. Toutefois, la définition du chômage donnée par le Bureau International du Travail constitue la base statistique consensuelle de comparaison internationale. Ces deux calculs offrent des représentations très éloignées. Mais loin de constituer un référentiel univoque et identique, le chômage BIT dépend lui aussi de conventions de mesure. Il est réapproprié par les statisticiens nationaux et produit donc des résultats parfois difficilement comparables. En effet, le périmètre social retenu pour l’investigation (espace ou critère d’éligibilité aux enquêtes) ainsi que la déclinaison nationale des obligations faites aux chômeurs demeurent hétérogènes, alors que le chômage au sens du BIT constitue la base de données courante, voire hégémonique, pour les pratiques de comparaison ou de benchmarking. Le caractère sociopolitique de la statistique BIT et sa flexibilité sont donc restitués.   Le „chômage BIT“ : comparaison facile, comparaison fragile ? weiterlesen

Entretien avec Franz Schultheis et Kristina Schulz au sujet de Société à responsabilité limitée (Raisons d’agir, 2015)

Dans le cadre de la sortie de Société à responsabilité limitée: enquête sur la crise du modèle allemand, nous reproduisons ici la traduction de l’entretien que Kristina Schulz et Franz Schultheis avaient accordé à Thomas Kleinspehn de Radio Brême à l’occasion de la sortie de l’original allemand du livre.

couverture SARL– Je voulais vous demander, comment en vient-on, à partir de l’étude originale en français, à mener une enquête sur l’Allemagne ?

Kristina Schulz – Je pense qu’il faut répondre sur deux niveaux, au fond. D’une part, il y a cette question : comment en arrive-t-on, en pratique, à constituer une équipe pour mener cette enquête ? D’autre part, il y a la question fondamentale : pourquoi donc faudrait-il appliquer dans d’autres pays d’Europe, le type d’analyse sociale qui est effectivement développée en France ? Le but de cette rencontre, c’est de se demander : que sont donc ces processus qui se déroulent de manière similaire dans tous ces pays ? Quelles évolutions ont-ils en commun, et quelles en sont les conséquences sur la façon dont les individus pensent et vivent au quotidien ? Ces dernières années, on a jeté les bases d’une telle comparaison avec des études par pays : la Suisse, l’Autriche, la Grèce, et enfin cette enquête sur la société allemande. Toutes ces études, plus ou moins explicitement, prennent pour repère l’étude française parue en 1993, La Misère du monde. Ces enquêtes ont été produites dans des conditions à chaque fois complètement différentes, et elles se distinguent en mettant l’accent sur des choses différentes, que ce soit du point de vue de leur contenu ou de leur méthode.

Entretien avec Franz Schultheis et Kristina Schulz au sujet de Société à responsabilité limitée (Raisons d’agir, 2015) weiterlesen

Nouvelle publication : Une société à responsabilité limitée

 
Le livre, Société à responsabilité limitée. Enquête sur la crise du modèle allemand, dirigé par Franz Schultheis et Kristina Schulz, vient de paraître chez Raisons d’agir. Sa traduction et l’édition scientifique a été en partie réalisée par des membres du réseacouverture SARLu (K. Fertikh).
Présentation du livre :
Le livre propose une description de la situation sociale de l’Allemagne contemporaine. Tant les réformes de l’État social allemand que celles des services publics ont modifié le rapport des individus aux systèmes d’assurance et aux protections collectives issues des années d’après-guerre. Une nouvelle philosophie de la protection sociale met l’accent sur la responsabilité individuelle, alors que les protections et les soutiens collectifs se rétractent.
Ce livre est le récit sensible de ces évolutions, retracées au travers d’une galerie de portraits comportant des individus d’origine sociale et géographique, d’âge, de genre, de métier et de statut divers. L’enquête de longue haleine se fonde sur des entretiens compréhensifs réalisés par une équipe de chercheurs qui se sont inspirés de la Misère du Monde de Pierre Bourdieu. Le retrait de l’État social de ses tâches et responsabilités traditionnelles est un leitmotiv des témoignages présentés dans ce livre et traverse les récits des enquêtés. Si chacun des interlocuteurs l’exprime à sa manière et par des mots qui lui sont propres – cela fait la force et l’attrait du livre –  l’ensemble de ces voix crée une sorte de polyphonie autour d’un malaise partagé collectivement dont l’analyse sociologique livre la cohérence et la structure.

Quelques points aveugles des statistiques d’emploi françaises

Rappel : contingence statistique et quantification du chômage

Les statistiques du chômage constituent un outil de classification des individus. Elles permettent d’assigner à telle ou telle catégorie, de créer des groupes aux situations administratives identiques, désignés sous un même vocable. De manière financière, elles président à l’attribution de ressources et au champ des politiques publiques d’emploi. En outre, elles sont souvent considérées comme étalon central d’une politique économique. Les travaux d’Alain Desrosières ont mis à jour les conventions qui sous-tendent la quantification du social, c’est-à-dire l’aspect arbitraire des règles de mesure. En effet, avant de « mesurer », il importe de produire des règles de mesure. Or, la statistique tranche doublement : en déterminant l’objet mesuré, et ses propriétés mesurables. Elle fait donc advenir des représentations du monde. Lorsqu’elle présente un « nombre de chômeurs », elle présente le nombre de personnes qui épousent les propriétés déterminées a priori comme définissant un chômeur.

Quelques points aveugles des statistiques d’emploi françaises weiterlesen

Séminaire „transformations de l’Etat social depuis 1945“ Paris (26 février, 24 mars, 15 avril)

Institut historique allemand - ParisLe séminaire Etat social de Saisir l’Europe Paris consacre, à partir de février, trois séances à la question de l’accompagnement des chômeurs par le monde associatif. Les deux premières séances auront lieu :

 

 

le 26 février 2015 de 14h à 16h

le 24 mars 2015 de 10h à 12h

le 15 avril de 10h à 12h

à l’Institut historique allemand.

Ces séminaires sont destinés aux doctorants de Saisir l’Europe. Si vous désirez y participer, vous pouvez écrire à karim.fertikh à ehess.fr.