Présentation du livre „Social Europe: A Dead End“ à Berlin

social europe arnaudLe Centre Marc Bloch vous invite à la présentation du livre „Social Europe: A dead end“ le jeudi 21 avril 2016 à 18 heures au Centre Marc Bloch (Friedrichstrasse 191 – 10117 Berlin).

Ce livre sera présenté par ses deux co-auteurs : Arnaud Lechevalier (Maître de conférences à l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, chercheur associé au Centre Marc Bloch) et Jan Wielghos (Europa-Universtät Viadrina, Wissenschaftlicher Koordinator des  Institut für Transformationsstudien). Cette discussion aura lieu avec Christian Joerges (Hertie School of Governance) et sera animée par Timm Beichelt (Europa-Universität Viadrina).

Dans le contexte de la crise de l’euro et de sa gestion actuelle, la « longue route vers l’Europe sociale » a débouché sur un cul-de-sac. Cet ouvrage collectif explore, dans une perspective internationale et de manière interdisciplinaire, les processus et les forces motrices à l’origine de cette trajectoire. Il examine également les principales conséquences sociales de la crise de la zone euro.

Il fournit d’abord une évaluation de l’état de l’Europe sociale, en mettant la situation actuelle en perspective par un retour en arrière sur la genèse et le développement de l’Europe sociale depuis la fondation de la Communauté européenne. Cela inclut les questions liées tant à l’empreinte de l’ordolibéralisme allemand sur le projet social européen qu’à la nature du fédéralisme promus au sein de l’Union économique et monétaire.

Deuxièmement, les textes rassemblés visent à comprendre les facteurs qui ont conduit au « management par les règles » de la zone euro, en proposant une analyse du rôle des principales institutions européennes dans l’élaboration des réponses à la crise. Troisièmement, l’ouvrage éclaire les diverses conséquences sociales du nouveau cadre de gouvernance économique et des politiques de réforme mises en œuvre à l’échelle nationale dans les champs de la protection sociale et du droit du travail.

Il montre, enfin, que la crise et sa gestion ont contribué à accroître l’hétérogénéité économique, politique et culturelle et les inégalités entre des Etats membres de l’UE et en leur sein, ce qui porte atteinte à la légitimité même du projet européen dans son ensemble. Ces tensions croissantes ont vu le jour au moment même où l’Union européenne est aujourd’hui confrontée à de nouveaux défis majeurs concernant sa cohésion sociale.

La discussion aura lieu en anglais.


Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.

Diese Website verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahre mehr darüber, wie deine Kommentardaten verarbeitet werden.